Retour accueil technique
Filtres en photographie Filtrer certaines longueurs d'onde pour le N&B et autres applications

En photographie, l'usage de filtres s'est considérablement raréfié avec la disparition de la pellicule et l'avénement de l'ère du numérique autorisant via des outils informatiques d'appliquer des filtres ultérieurement à la prise de vue. La majorité des filtres ne trouvent réellement application qu'en photographie monochromatique, chose devenue fort rare voire obsolète.

Certains boitiers reflex comme le NIKON D90 et D7000 permettent d'appliquer ces filtres artificiels dès la prise de vue en sélectionnant l'effet désiré dans les menus touffus de l'appareil. Néanmoins, étudier les effets des différentes couleurs du spectre de la lumière visible en imagerie monochromatique peut révéler certaines surprises créatives intéressantes.


Filtres colorés en photographie traditionnelle N&B
Dédicace de Jeanne Siaud-Facchin, spécialiste des surdoués, le dimanche 18 mars 2012 au Salon du Livre dans les principales fréquences monochromatiques - Simulation avec VirtualStudio by OptikVerve Labs

Filtre JAUNE

Wratten Kodak 12
C'est le plus employé. Il nécessite une augmentation du temps de pose entre 1,5x et 3x. Il permet dans le cas d'un paysage découvert s'éclaircissant vers l'horizon de donner une meilleure impression d'éloignement et de profondeur. Sur le gris qui traduit le bleu du ciel, il détache les nuages blancs, même légers, qui donneront de l'intérêt à l'image. Il permet de respecter le rapport entre le bleu du ciel et les objets blancs éclairés (une voile sur la mer par exemple). Enfin, il donne un meilleur "rendu" des feuillages clairs de la végétation au printemps ou des arbres fruitiers en fleurs.

Filtre ORANGE

Wratten Kodak 21
Ce filtre est un filtre à effet. Il retarde lui aussi les rayons bleus, mais beaucoup plus fortement et risque d'alourdir les ciels très bleus. Il permet d'atténuer les effets de brume dans les lointains.

Filtre BLEU

Wratten Kodak 38 A
Ce filtre est assez peu employé et uniquement à la lumière artificielle pour le portrait. Ce filtre bleu rétablit un certain équilibre sur les visages qui peuvent prendre un aspect blafard avec l'emploi du flash électronique.

Filtre ROUGE

Wratten Kodak 25
Ce filtre est vraiment un filtre à effet. Les débutants l'emploient pour obtenir des effets "clair de lune". C'est le filtre qui demande le temps de pose le plus exact, cela demande une certaine expérience et des essais méthodiques. Si on augmente le temps de pose de 4 à 8 fois par rapport à celui calculé sans filtre, on peut obtenir des images avec une forte impression de soleil, même si le ciel est nuageux.

Filtre VERT FONCE

Wratten Kodak 58
Encore un filtre à effet ! Il n'est pas destiné à équilibrer des couleurs mais au contraire, à exagérer des contrastes. Retardant considérablement les rouges et les orangés, on peut donner des effets dramatiques aux images...


Filtre UV

 

Ce filtre ne trouve son application qu'en haute montagne, aux altitudes supérieures à 2500m.

Il arrête les rayons ultra-violets très abondants sans altérer aucune autre partie du spectre.

Le filtre UV permet de bien traduire le bleu très caractéristique des très hautes altitudes et évite les trop grandes variations de lumière dûes à cette atmosphère particulière. Ce filtre peut être monté à demeure sur un objectif pour servir de protection permanente à la lentille frontale afin de la préserver de tout fâcheux incident.

Personnellement, tous mes objectifs sont équipés d'un filtre UV en permanence car non seulement il protège efficacement mes objectifs mais en plus, mes images sont colométriquement plus équilibrées.


Filtre polarisant

Tout photographe se devrait au moins de recourir au filtre polarisant de temps en temps car il n'existe pas d'équivalent en numérique. L'un des quelques filtres ne pouvant pas être simulés informatiquement.

C'est un filtre aux pouvoirs très puissants tant sur le contraste du bleu du ciel et des nuages, sur l'intensité de toutes les couleurs composantes d'une photo, sur les reflets des surfaces vitrées, métalisées et de liquides. Beaucoup de mes semblables évitent la lumière de midi lorsque le temps est ensoleillé car la lumière est particulièrement dure. Mon mentor Bryan F.Peterson a l'habitude de dire que c'est l'heure où on le trouvera à la piscine !!!

Malheureusement, si je devais me limiter à la lumière tôt le matin ou tard le soir, un bon nombre de mes clichés de bovins et d'agriculture n'auraient pas vu le jour. Je possède alors un jeu de filtres polarisants correspondant aux diamètres filetés de chacun de mes différents objectifs ne quittant jamais mon sac.

L'action du filtre polarisant est maximale lorsque l'angle entre le soleil et l'axe optique de l'appareil photo est de 90°. Cet angle de 90° est l'angle de Brewster. Il s'agit ni plus ni moins d'exploiter le phénomène naturel du caractère ondulatoire de la lumière. Le but du filtre polarisant n'est pas de sélectionner une longueur d'onde particulière comme ceux de couleurs mais de modifier la direction des rayons de la lumière en bloquant le rayonnement vertical de tel sorte que seul le rayonnement horizontal, beaucoup plus plaisant, soit le seul à atteindre le capteur de l'appareil photo.

A noter également que pour supprimer les reflets sur une surface comme l'eau, l'effet est maximal lorsque l'angle entre l'axe optique de l'appareil et la surface est d'environ 37° mais aussi lorsque l'angle de 90° par rapport au soleil est respecté. La combinaison du respect des deux angles provoque une disparition totale.
Effet du filtre polarisant sur les reflets de l'eau © Dominique - http://photoabcdspp.com/
Effet du filtre polarisant sur les nuages et le ciel © Lyrks - http://quarky.over-blog.com/

Arnaud FIOCRET © 2003 (2012)

Toutes les images ainsi que les textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisés, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur. © Copyright Arnaud FIOCRET.