Retour accueil technique
Mars Le grand espoir du XXIème siècle
Carte de Mars, avec le nom de ses différentes formations (CONSTELLATIONS ET PLANETES - GRUND)

Avec Mars, bienvenue dans le monde des planètes supérieures, qui peuvent être observables toute la nuit. Objet fascinant, ayant été l'objet de toutes les excentricités durant les deux derniers siècles, Mars n'en est pas pour autant une planète facile d'accès pour les astronomes amateurs, équipés de petits instruments.

J'ai personnellement suivi avec beaucoup d'enthousiasme l'incroyable rapprochement maximal historique Terre-Mars de l'été 2003 mais également celui d'octobre 2007, moins spectaculaire, au télescope.

Période de révolution

687 jours

Rotation sur elle-même

24 h 37 mn 26 s

Distance moyenne Soleil-Mars

228 millions de kms

Rayon équatorial

3396 kms


Caractéristiques martiennes

En 1877, l'astronome italien Giovanni Schiaparelli dresse les premières cartes de Mars sur lesquelles il repère de curieuses formations. On voulut alors y voir de véritables voies d'eau artificielles, ce qui accrédita l'idée d'une civilisation martienne intelligente. Cette hypothèse séduisante ne manqua pas de faire tâche d'huile et de nombreux astronomes firent à leur tour des observations accréditant la thèse. On sait aujourd'hui que ces"canaux" n'existent pas et qu'ils sont la manifestation d'effets visuels ou optiques, dû aux très petits diamètres employés à l'époque (25 à 30 cm de diamètre).

Grâce à l'exploration de Mars par des sondes spatiales, la véritable nature de la planète et de son sol largement composé d'oxyde de fer fut révélée en 1965. La sonde Mariner 4 fut la première à transmettre 21 clichés du sol martien. D'autres explorations fructueuses sont effectuées en 1969 par Mariner 6 et 7.

En novembre 1971, Mariner 9 transmet l'équivalent de 7000 images.

Les images révèlent beaucoup d'éléments intéressants, en particulier des cratères. Les températures varient considérablement au cours de la journée à la surface de Mars. A l'équateur, en été, elles passent de 26 °C en début d'après-midi à -111 °C avant le lever du Soleil.

Son obliquité de 25° lui confère des cycles saisonniers cousins à ceux de la Terre. En revanche, contrairement à la Terre, Mars n'est pas doté d'un satellite suffisamment massique comme la lune pour stabiliser son obliquité dans des limites acceptables pour que la vie pu s'y développer. Mars est donc sujette à de grandes variations climatiques chaotiques depuis des millions d'années.

L'atmosphère de Mars tout comme la structure interne de la planète sont rarement étudiées par les amateurs car ce genre de savoir n'est jamais très instructif pour un observateur car son influence sur des observations depuis la Terre est relativement faible, sauf quand des tempêtes de sable ou autres phénomènes deviennent visibles dans un instrument, se superposant franchement aux détails de surface. Giovanni Schiaparelli avait déjà repéré dès le XIXème siècle dans ses instruments depuis la Terre l'existence de nuages. On sait désormais que l'atmosphère de Mars est principalement composée de dioxyde de carbone (95,32%), d'azote (2,7%) et d'argon (1,6%). L'oxygène y est un composant minusculement présent à 0,13%. En 2007, Mars Express a évalué à 40% le taux d'absorption de rayonnement solaire induit par les nuages, ce qui n'est pas sans conséquences sur le climat général de la planète et sur son régime des vents.

Intérieurement, nous pourrions résumer Mars à un noyau interne très certainement fluide d'un rayon d'environ 1500 km. Le manteau de Mars serait très semblable à celui de la Terre dans lequel dominent silicates riches en fer. Quant à l'écorce de la planète, son épaisseur varie très fortement d'une région à une autre, entre les deux hémisphères Nord et Sud, de 3 à 93 km !


Les satellites
Illustration de planets.oma.be

Mars possède deux satellites, découverts depuis la Terre en 1877.

Leur nature fut révélée par les sondes Viking en 1976. Ce sont deux corps irréguliers, probablement deux astéroïdes capturés par le champ gravitationnel de Mars. Pendant pratiquement un siècle, on les considéra comme de petites étoiles faibles.

On supposa même que les satellites étaient creux et qu'ils étaient des objets artificiels.

Le satellite PHOBOS

Dimensions

28 km x 22 km x 18 km

Volume

5000 km3

Densité

1,95 g / cm3

Réflection du sol

7 % de la lumière solaire

Période de révolution

7 heures 39 minutes

Distance Phobos-Mars

9400 km

 
Le satellite DEIMOS

 Dimensions

16 km x 12 km x 10 km

Période de révolution

30 heures 18 minutes

Densité

2 g / cm3

Distance Deimos-Mars

23500 km


Son observation

L'observation de la planète Mars est très décevante pour l'amateur.

Mars n'est facilement observable que dans un intervalle d'un mois, lorsque la planète est en opposition favorable. Le diamètre apparent de Mars varie entre 3 et 25". Les rapprochements se produisent tous les 780 jours et les meilleures oppositions se produisent environ tous les quinze ans.

L'étude de Mars n'est pas à la portée des instruments inférieurs à 75 mm d'ouverture. Dans les meilleures conditions, il faut un grossissement d'environ 60 x pour discerner le petit point blanc formé par une calotte polaire avec 75 mm d'ouverture.

Des observations plus poussées exigent des instruments de 150 à 200 mm d'ouverture et encore... Dans des circonstances très favorables !

Mars est un mauvais objet télescopique et l'imprécision, même à fort grossissement, des aspects visibles est très déconcertante pour l'astronome amateur.
Ne pas chercher à voir "quelque chose" à tout prix... les détails sont toujours fugaces.


Eclat et filtres

L'observation de Mars peut être améliorée par un filtre rouge.

Cette planète émet beaucoup dans le rouge et infimement dans le bleu. L'isolation du spectre rouge améliore considérablement le contraste général.

Arnaud FIOCRET © 2003 (2012)

Toutes les images ainsi que les textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisés, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur. © Copyright Arnaud FIOCRET.