Retour accueil technique
Les dernières planètes du système solaire Des curiosités pour l'amateur averti

Les dernières planètes du système solaire après Saturne sont de simples curiosités pour l'amateur.

Faibles et de dimensions infimement minuscules dans un télescope de 150 mm d'ouverture, elles apparaissent sans intérêt pour l'amateur moyen.


URANUS

Uranus est la première planète découverte grâce à l'avénement de l'optique, le 13 mars 1781 par William Herschel, un compositeur de symphonies et de concertos germano-britannique dont l'astronomie était initialement juste une passion. On lui doit également la découverte du mouvement du soleil vers ce qu'il nomma l'apex en 1783.

Diamètre

51 120 km

Période de révolution

84,01 ans

Rotation sur elle-même

17,2 heures

Distance moyenne Soleil-Uranus

2875 millions de km

Seule Voyager 2 photographia Uranus de très près en 1986.

Uranus se démarque par son axe de rotation incliné à 97° par rapport à sa trajectoire. Du coup, tandis que les autres planètes se comportent comme des toupies, Uranus peut être comparé à un tonneau roulant sur le sol. Afin de se démarquer encore davantage, Uranus tourne dans le sens rétrograde par rapport aux autres planètes. Comme toutes les planètes gazeuses, son atmosphère est majoritairement composée d'hydrogène et d'hélium.

Sa couleur bleue découle du méthane situé dans la couche la plus externe.


Les satellites
Uranus est entouré de 27 satellites. Ce tableau référence les 15 satellites les plus connus dont seulement 5 ont été découverts depuis la Terre.
Les satellites d'Uranus

Nom des satellites

Période de révolution

Dimensions

Magnitude

Découvreur

Année de la découverte

Cordelia

0,34 jour

50 km

?

Voyager 2

1986

Ophelia

0,38 jour

50 km

?

Voyager 2

1986

Bianca

0,43 jour

50 km

?

Voyager 2

1986

Cressida

0,46 jour

60 km

?

Voyager 2

1986

Desdemona

0,48 jour

60 km

?

Voyager 2

1986

Juliet

0,49 jour

80 km

?

Voyager 2

1986

Portia

0,51 jour

80 km

?

Voyager 2

1986

Rosalind

0,56 jour

60 km

?

Voyager 2

1986

Belinda

0,62 jour

60 km

?

Voyager 2

1986

Puck

0,76 jour

170 km

?

Voyager 2

1985

Miranda

1,41 jours

562 km

16,5

G. Kuiper

1948

Ariel

2,52 jours

1158 km

14,4

W. Lassel

1851

Umbriel

4,14 jours

1172 km

15,3

W. Lassel

1851

Titania

8,71 jours

1580 km

14

W. Herschel

1787

Obéron

13,46 jours

1524 km

14,2

W. Herschel

1787


Uranus au télescope

Le diamètre apparent d'Uranus varie de 3,1" à 3,7". Sa magnitude est d'environ 5,6.

L'observation d'Uranus impose un diamètre minimum de 300 mm et un grossissement moyen de 300 x.

On peut distinguer parfois quelques détails, lorsque les conditions sont particulièrement favorables. Ces structures sont très peu contrastées. Les plus chevronnés ont déjà signalé la présence de tâches et formations rubanées dans l'atmosphère uranusienne.

Pour constater de tels détails, il faut d'excellentes conditions d'observation et un télescope puissant, ainsi qu'un oeil exercé et beaucoup de patience.


NEPTUNE

Neptune est désignée dernière planète du système solaire depuis la déclassification de Pluton par l'UAI en juin 2008. Sa découverte se démarque de celle d'Uranus car elle fut le fruit du calcul de deux mathématiciens. L'un deux, le français Urbain Le Verrier, érudit en mécanique céleste est désigné officiellement par l'histoire comme celui ayant permis la localisation de la planète mais il convient de ne pas oublier le talent du jeune britannique John Couch Adams qui aurait dû être inscrit dans la liste des découvreurs s'il n'avait pas été opposé au comportement fort décourageant de George Biddel Airy.

Urbain Le Verrier eut la chance quant à lui de pouvoir se tourner vers une de ses connaissances qui le prit immédiatement au sérieux, à savoir l'astronome prussien Johann Gottfried Galle de l'observatoire de Berlin. Ce dernier localisa la planète le soir même de la réception de la position astrophysique de Neptune, le 23 septembre 1846.

Diamètre

49 520 km

Période de révolution

164,79 ans

Rotation sur elle-même

16 heures

Distance moyenne Soleil-Neptune

4504,3 millions de km


Les satellites

La planète Neptune possède un système de 13 satellites, dont seulement deux ont été découverts depuis la Terre.

Ce tableau présente les détails pour les huit plus connus depuis le passage de Voyager 2.

Les satellites de Neptune

Nom des satellites

Période de révolution

Dimensions

Magnitude

Découvreur

Année de la découverte

Naiad

0,30 jour

50 km

?

Voyager 2

1989

Thalassa

0,31 jour

90 km

?

Voyager 2

1989

Despina

0,33 jour

140 km

?

Voyager 2

1989

Galatea

0,40 jour

160 km

?

Voyager 2

1989

Larissa

0,55 jour

210 x 190 km

?

Voyager 2

1989

Proteus

1,12 jour

 400 km

?

Voyager 2

1989

Triton

5,88 jours

2720 km

13,6

W.Lassel

1846

Néreidé

359,40 jours

340 km

18,7

G.Kuiper

1949


Neptune au télescope

Se distinguant sous la forme d'un disque bleuté, Neptune a un diamètre apparent de 2,03" à 2,3".

Son identification est difficile compte tenu de sa magnitude et de son diamètre très petit. Globalement, Neptune ne présente aucun détail.


PLUTON

Pluton, officiellement appelée 134340 Pluton est la deuxième plus grande planète naine connue dans le système solaire après Eris. Découverte par l'astronome américain Clyde Tombaugh en 1930, Pluton fut longtemps considérée comme la neuvième planète du système solaire mais depuis 2008, ce n'est plus le cas...

Depuis juin 2008, l'UAI a inauguré la catégorie des plutoïdes et a déclassifié Pluton du rang de planète pour l'introduire dans cette nouvelle catégorie.

Durant l'été 2015, la sonde New Horizons de la NASA devrait enfin lever le voile sur les nombreux mystères du système plutonien.

Diamètre

2280 km

Période de révolution

248,43 ans

Rotation sur elle-même

6,4 jours

Distance moyenne Soleil-Pluton

5900 millions de km


Les satellites
La planète Pluton possède 4 satellites (Charon, Hydra, Nix et P4) depuis le 20 juillet 2011. Jusqu'à maintenant, Pluton et Charon constituaient l'image d'un beau système de jumelles mais dès 2005, la découverte de Nix et Hydra brisa cette image. Charon est un satellite d'environ 50% de la taille de Pluton.
Le principal satellite de Pluton

Nom du satellite

Période de révolution

Dimensions

Magnitude

Découvreur

Année de la découverte

Charon

6,39 jours

1190 km

17

J. Christy

1978


Pluton au télescope

La planète Pluton est très diffuse et il faut un télescope très puissant pour parvenir à repérer son éclat de 14ème magnitude.

La CCD longue pose qui a débarquée dans l'amateurisme, il y a presque 20 ans, permet de la photographier à coup sûr et de l'identifier parmi les étoiles.


ERIS

Eris fut observée en 2003 par l'équipe de Michael E.Brown et officiellement identifiée le 5 janvier 2005. Elle appartient à la nouvelle catégorie définie par l'UAI en juin 2008 : les plutoïdes.

Son nom correspond à la déesse grecque de la discorde ; discorde dans les appelations des corps du système solaire que sa découverte provoqua.

Diamètre

2326 km

Période de révolution

557 ans

Rotation sur elle-même

Un peu supérieure à 8h

Distance moyenne Soleil-Eris

10150 millions de km


Le satellite
La planète Eris n'a qu'un satellite : Dysnomie. Il a été découvert par le télescope Keck II piloté par Michael E.Brown.
Le satellite d'Eris

Nom du satellite

Période de révolution

Dimensions

Magnitude

Découvreur

Année de la découverte

Dysnomie

15,774 jours

300 à 400 km

?

Michael E.Brown

2005

Arnaud FIOCRET © 2003 (2012)

Toutes les images ainsi que les textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisés, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur. © Copyright Arnaud FIOCRET.