Retour accueil traits

Les troubles et excés

Tant que l'intériorisation ne sera pas admise comme étant le trait caractéristique fondamental du fonctionnement des sujets atteints de douance, mes besoins et leurs besoins demeureront incompris. C'est grâce à un comptable de mon entreprise, devenu au fur et à mesure du temps un véritable ami que j'ai beaucoup progressé sur ce point comportemental et que j'ai appris à m'ouvrir à mes collègues. En deux ans, ce comptable qui abandonna l'entreprise fin mars 2011, à mon grand regret, pour rejoindre définitivement son pays d'origine, m'aura extrait peu à peu en dehors de ma carapace en parvenant même à me faire réussir, là où j'avais toujours échoué. Moi qui ne buvait jamais rien à la machine à café, il est même parvenu à me donner goût à boire régulièrement un verre de thé...

Parallèlement, je ne peux oublier de citer les remarques de cette jeune femme, qui sonnent comme une prophétie dans mon crane : "Arnaud, tu es trop, tu es trop dans tout !", "Tu es trop sensible". Indiscutablement, j'étais trop quelque-chose et pourtant, je ne faisais que d'être moi-même, c'est à dire sincère. Je n'étais pourtant pas ignorant de mon surdon mais je ne tarderai pas à découvrir que ce sont bien des manifestations de ma nature d'enfant intellectuellement précoce détecté en 1995 qui subsistent et qui me poursuivent dans ma vie d'adulte. Le terme de précocité est très mal adapté puisque parvenu à l'âge adulte, l'enfant intellectuellement précoce conserve les troubles et excès qui font sa spécificité en demeurant un adulte très intuitif, très (trop !) sensible au monde extérieur.

Cette jeune femme a vu de moi que j'étais hors normes. Ces adultes à haut potentiel, on les trouve souvent "trop" mais imaginait-t-elle les souffrances intérieures endurées ? Quoiqu'il en soit, je n'ai plus le droit de reculer et c'est à moi de finir le chemin de réflexion sur moi qu'elle m'a indiqué par cette aventure.

En préambule, on peut commencer à s'interroger sur l'existence du surdon chez un adulte dès qu'on perçoit souvent ce dernier comme "trop" ou "pas assez" ou bien alors qu'il a un "destin tordu". Tout dépend aussi de la façon comment ce type d'adulte arrive à gérer son hypersensibilité, manière d'être qui aura un impact fort sur le type de personnage public qu'il endosse pour affronter le monde dans lequel il évolue. L'intervention de cette jeune femme m'a fait réaliser que j'étais animé de deux personnalités très différentes en fonction de mon milieu d'évolution :

  • La première personnalité qui correspond à mon image dans le milieu professionnel, c'est à dire une personne trop impétueuse, trop rapide, trop bavarde, trop agitée, trop exaltée, trop indisciplinée...
  • La seconde personnalité qui correspond à mon image dans le milieu privé, c'est à dire une personne trop réservée, trop silencieuse, trop introvertie, trop froide, trop attachée à la routine...

Quoiqu'il en soit, les troubles et excès sont là et on notera que mon hypersensibilité relative à mon statu d'adulte à haut potentiel n'autorise aucune modération de comportement et quelque soit ma personnalité, je suis en général perçu comme "trop" décalé.

On notera alors les différents principaux troubles et excès découlant du surdon chez un adulte :

  • "Trop" exigeants ou intransigeants, ce qui les rend agressifs et associables
  • "Trop" perfectionnistes et souvent incapables de déléguer
  • Difficiles à suivre dans une conversation car susceptibles de changer de sujet de façon aussi impromptue (à n'importe quel moment) que déconcertante (aborder un sujet qui n'a, a priori, absolument rien à voir avec le précédent, par simple association d'idées)
  • "Trop" indépendants, voire peu fiables pour l'organisation d'un groupe
  • Anxieux en permanence, voire paranoïaques, avec une étrange tendance dépressive que, pourtant, rien ne justifie
  • Charismatiques agités ou particulièrement en retrait, on les remarque (souvent à leur regard).

Aujourd'hui, je suis convaincu d'être "trop"...C'est à cause de mon cerveau !


Arnaud FIOCRET © 2011

Toutes les images ainsi que les textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisés, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur. © Copyright Arnaud FIOCRET.