Retour accueil douance

Pour un sujet atteint de douance, la vie ne sera jamais simple mais plutôt très compliquée sur tous les plans. L'amour et l'amitié étant les deux secteurs dramatiques pour ce grand hypersensible. Sa plus grande difficulté étant de ne pas se retrouver dans le regard d'un(e) autre et d'être condamné très jeune à une profonde solitude. J'en ai par ailleurs vécu la très amère expérience, il n'y a pas encore si longtemps...

"Capacité du meilleur comme du pire" pourrait-on ainsi résumer rapidement la douance.

Il est important de comprendre et de faire largement comprendre que le surdon n'est pas performance, mais tout d'abord un bien curieux ressenti chez ces personnes, conditionné par le fonctionnement particulier de leur cerveau qui place les 5 sens, l'intuition ainsi que la créativité devant tout raisonnement logique. Le sujet se construit avant tout par lui-même par les expérimentations mais certainement pas auprès d'une formation classique avec un animateur !
La surefficience mentale est un fonctionnement hors normes qui génère de l'inconfort, tant pour le sujet lui-même que pour les autres. Toujours très difficile pour le sujet de se maîtriser lorsque son cerveau est en prise à des charges émotionnelles si puissantes qu'elles peuvent se manifester par l'indifférence, du cynisme, de la provocation ou même carrément de la violence verbale !

La douance, c'est très paradoxalement aussi échouer dans des choses simples de la vie de tous les jours que beaucoup d'êtres ordinaires réussissent tel que le simple passage d'un permis de conduire ou bien alors trouver les produits inscrits sur une liste au supermarché car le cerveau d'un surdoué n'interprète justement pas cela comme une épreuve simple puisqu'il est monté à l'envers !...Ou bien alors, l'épreuve n'est pas assez complexe et il s'en désintéresse complètement car pour un adulte à haut potentiel, il faut qu'il y ait le sentiment d'un défi !

Hélas, pour le sujet atteint de la douance, son extrême minorité de seulement 2% le condamne souvent à être analysé comme le mauvais petit canard au milieu de la grande basse-cour de la société. La société a du mal à accepter la différence, a du mal à accepter celui qui ne rentre pas dans les rangs pour que l'on ne puisse voir plus qu'une seule tête. Je me souviens encore de ce professeur de sport lorsque j'étais au lycée qui m'avait catalogué de débile mental en plein conseil de classe parce-que je ne participais pas à ses exercices physiques. Qu'est-ce que ces exercices pouvaient bien apporter à ma boulimie intellectuelle et créative ? Rien du tout ! Je n'en avais que faire ! J'avais connu un jugement identique à l'école primaire auprès d'un maître d'école qui considérait qu'un garçon se devait de courir derrière un ballon de football au lieu d'être attiré par un loisir d'ordre artistique et intellectuel...Quelles visions étriquées !!!

A ces professeurs d'école et du collège, je leur avais trouvé un joli surnom dès 9 ans : les BOB (Barbants, Obtus, Bornés).

Globalement la méthode d'enseignement courante ne m'allait pas et ne m'a jamais été. J'étais totalement étranger à elle et aux jeux des autres. Me sentant irrémédiablement différent, c'était dès l'âge de 5 ans, dans les volcans, l'astronomie, les sciences en général ainsi que l'histoire que je me sentais vraiment moi, à l'écart de ce monde d'enfants cruels qui ne comprenaient jamais rien à mon humour si particulier qui subsiste aujourd'hui et qui surprend, amuse autant qu'il énerve au sein de mon cercle professionnel.

Autant de raisons qui conduisent à conclure que la douance, c'est davantage un handicap plutôt qu'une chance ! Les sujets atteints de douance peuvent se révéler de grands rebelles. La réponse d'un organisme au stress généré par un environnement hostile est soit la lutte, soit l'inhibition, soit la fuite. Pour moi, ce fut un peu des trois. J'en suis l'exemple même, durant toute ma scolarité comme dans ma vie professionnelle mais j'avouerai tout de même que je vis beaucoup mieux ma douance depuis que j'ai quitté le monde scolaire et que je me suis intégré en 2007 chez mon employeur actuel, entreprise composée d'adultes qui ont su faire de ma particularité une réelle richesse dans un poste dans lequel j'ai pu trouver créativité, polyvalence et autonomie nécessaire à mon bien-être.


Arnaud FIOCRET © 2011

Toutes les images ainsi que les textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisés, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur. © Copyright Arnaud FIOCRET.